Une si longue nuit ~ Mary H. Clark

Titre : Une si longue nuit (All Throught the Night)

Auteur : Mary Higgins Clark

Première parution en 1998

Editions : France Loisirs

Synopsis

En cette veille de Noël, Sondra est une mère en pleine détresse. Jeune étudiante new-yorkaise, elle est dans l'incapacité de subvenir aux besoins de son bébé. Elle fait alors le choix terrible d'abandonner sa petite fille aux portes de l'église Saint Clément, avec l'espoir que le père Ferris la recueille et prenne soin d'elle.

Mais ce soir-là, un repris de justice cambriole le presbytère ... et le nouveau-né est " embarqué " avec le butin !

Sept ans plus tard, Sondra tente désespérément de retrouver la trace de son enfant. Elle fait appel au célèbre couple de détectives Meehan pour lui venir en aide. Une enquête à haut risque les attend ...

 

Avis

Je dois d'abord dire que le résumé (plus haut) fourni par la maison d'éditions contient quelques erreurs mais pas de la plus grande importance.

J'ai lu ce livre en l'espace de quelques heures et je dois dire que je ne regrette pas. Dans ce livre, Mary Higgins Clark nous propose une histoire simple et sympathique. Ca a été pour moi une lecture agréable mais loin d'être un coup de coeur. Dans ce seul et même livre il y a trois histoires regroupées : celle du cambrioleur, celle de la maman ayant abandonné son enfant et celle d'une vieille dame s'étant fait voler son héritage. Les deux premières sont étroitement liées mais à mon avis, l'histoire de l'héritage n'avait rien à faire dans ce livre. Cette intrigue prenait un peu trop de place dans le livre qui à la base est sensé être basé sur l'histoire de l'enfant abandonné... Ou bien, la maison d'édition à fait une erreur dans son résumé et cela m'a induit en erreur. M'attendant à une histoire centrée sur la recherche d'une enfant abandonnée/disparue, j'ai trouvé de trop cette histoire d'héritage.

Pour les personnages, j'ai trouvé qu'il y en avait un peu trop. On finit un peu par s'y perdre. Les personnages sont simples mais pas plus attachants que ça. Je ne me suis attachée réellement qu'à deux personnages à la mère qui a abandonné son enfant et à cet enfant. Mais je voudrais dire un petit quelque chose sur un personnage, Lenny ~le cambrioleur~, ce mec est une véritable enflure et malheureusement son cas ne s'arrange pas en vieillissant. Les personnages d'Alvirah et Willy (le couple Meehan), qui semblent si cher au coeur de l'auteure, ne sont pas plus intéressants que cela à mes yeux.

L'objet livre est magnifique, dire le contraire serait mentir. Je dois avouer que c'est la couverture avec les petits chaussons de bébé qui m'ont poussé à prendre ce livre comme lecture.

Une si longue nuit ~ Mary H. Clark
Retour à l'accueil