Ciel, tome 1: L'hiver des Machines ~ Johan Heliot

Saga: CIEL

Tome n°1

Titre: L’hiver des machines

Auteur: Johan Heliot

Editions: Ed. de Noyelles

Première publication en 2014

Synopsis:

« Pendant les premiers mois de son existence, l’intelligence artificielle s’acquitta parfaitement de sa tâche, obéissante, servile. Dans le même temps, elle observait, analysait, tirait des conclusions. Ordinateurs et téléphones portables lui ouvraient des yeux et des oreilles aux quatre coins du monde. Elle finit par hiérarchiser de nouvelles priorités. Puis elle passa à l’action.

Ceci est son histoire et celle des hommes et des femmes qui ont connu l’hiver des machines. »

 

Avis:

Dans ce livre, nous suivons principalement cinq personnages pendant « l’hiver des machines ». Une IA, appelée le CIEL, qui jusque-là ne posait aucun problème, va se retourner contre l’humanité. C’est un livre de science-fiction FRANÇAIS. L’histoire est assez bien menée et plutôt recherchée. Ce qui est assez sympathique dans cette histoire c’est que très peu de personnages comprennent qui est le véritable responsable de ce chaos.  

 

Nous suivons donc cinq personnages, d’une même famille mais qui sont quelque peu éparpillés en France, en Italie et en Allemagne. Nous avons : Tomy, Peter, Sarah, Thomas et Jenny. L’histoire nous est racontée à travers le point de vue de chacun d’entre eux, ce qui rend le récit d’autant plus intéressant.

Commençons par Tomy, le grand-père de cette famille. Ce vieil homme vit isolé dans les Vosges. C’est un vieil homme très attachant mais qui aime vivre reclus dans sa cabane dans les « montagnes ». Il peut paraître très solitaire voire insociable mais ce n’est pas le cas. Il semble souffrir de l’absence de sa famille, surtout celle de ses petits-enfants. C’est un reporter à la retraite, qui comprendra bien avant tout le monde ce qu’il se passe.

Peter, le fils de Tomy, est un militaire d’une unité spéciale qui vit avec sa petite amie (Victoria) sur une plage de la Méditerranée. Du fait de son métier, c’est un homme très sportif, méthodique et qui est parfaitement enclin à gérer les situations de crise. Il va d’ailleurs rapidement savoir se faire respecter de certaines personnes et beaucoup de personnes vont se reposer sur lui afin de rester en vie.

Sarah, qui est l’ex-femme de Peter, est une écologiste très impliquée auprès de sa Fondation. Lorsque la « crise » se met en route, elle se trouve en Italie avec quelques collègues. C’est une femme qui semble attentionnée mais qui est peu présente pour ses enfants.

Thomas, fils de Peter, se trouve dans un grand lycée pensionnat de Paris lorsque toutes les machines se « détraquent ». C’est un jeune homme intelligent, débrouillard et plus raisonnable que ses amis. Sans que ses amis ne le sachent, il se retrouve dans une situation très compliquée (vers les ¾ du livre).

Jenny, fille de Peter, est à Berlin pour suivre des études d’art. C’est une jeune femme très sociable et très fêtarde. Elle a quitté le cocon familial afin d’échapper à l’ambiance pourrie qui régnait dans sa famille. A la fin du bouquin elle se retrouve dans une situation plus que compliquée.

J’aimerais parler de quelques personnages secondaires intéressants :

  • Carl est un technicien de spectacle allemand. Lui et Jenny vont se rencontrer dans une fête, juste avant le début des problèmes. C’est un garçon très débrouillard et très courageux. Il est également très attaché à sa pauvre maman malade.
  • Ben qui va rencontrer Peter de manière assez brutale. C’est un personnage qui va vite se rendre sympathique et très utile. Il va en quelque sorte devenir l’acolyte de Peter, tel Robin pour Batman.
  • Emma, une amie de Tomy. Une femme d’âge moyen qui a du mordant et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle est très protectrice et a – à mon avis -  un gros penchant pour Tomy.  

Il y a plein d’autres personnages mais, pour moi, ils n’ont pas un rôle vraiment important ou qui ne se démarquent pas.

Je me suis principalement attachée à Tomy et à Thomas, pour moi ils étaient les plus intéressants mais également les plus attachants. Les autres personnages peuvent être également intéressants mais j’étais davantage pressée d’arriver aux chapitres concernant ces deux personnages.

 

            J’ai été surprise lorsque j’ai compris que ce livre était français, surprise dans le bon sens bien sûr. Je suis davantage habituée à voir ce genre d’histoires chez les américains.

Ce que j’ai adoré dans ce livre, et qui le distingue d’autres histoires de ce genre, on s’intéresse aux conséquences en Europe et même partout dans le monde et non pas dans un seul et même pays (par exemple, les Etats-Unis).

J’ai également apprécié le fait qu’on puisse étudier ainsi les différentes réactions des différents personnages, et pas forcément que celles des principaux. Toutes les réactions imaginables étaient présentes et j’ai trouvé ça génial.

 

            Je félicite chaudement l’auteur pour sa plume et son travail. C’est une histoire très recherchée et détaillée. Je suis impatiente de lire le second tome, que je viens de commander, et qui me semble très prometteur juste par son titre. J’ai hâte !

 

Deux citations que j’ai beaucoup aimées dans ce livre :

Peter se fit donc une promesse: si l’hiver qui s’achevait avait vu le triomphe des machines, il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour que le printemps voit renaître l’espoir dans le cœur des hommes.

Page 213 - 214

C’était à lui désormais d’affronter les épreuves de la Nouvelle Ere. A lui de tenter de survivre dans un monde dominé par les machines et par elles refaçonné.
A lui et personne d’autre.

Page 225

Et vous, l'avez-vous lu? Si oui, qu'en avez-vous pensé?

Retour à l'accueil