Warm Bodies ~ Isaac Marion

Titre : Warm Bodies

Auteur : Isaac Marion

Editions : Vintage

Première publication : 2011

Prix : £7.99

Nombre de pages : 240

Synopsis :

Le monde est dévasté par une étrange épidémie. Les Morts se relèvent, les Vivants se cloîtrent à l'intérieur de forteresses. Une guerre sans merci les oppose.

R est un Mort. Comme tous les Morts, R n'a pas de souvenirs, pas d'émotions, et, animé par une faim irrépressible, dévore les Vivants. Mais R rencontre Julie. R l'emmène avec lui. Et bafoue les règles des Vivants et des Morts pour rester avec elle. Mais leur monde ne les laissera pas faire.

 

Avis :

Comme pour Je suis une Légende, j’ai vu et archi vu le film, longtemps avant de savoir que c’était un livre. Je l’ai acheté en français comme cadeau de Noël pour l’un de mes neveux, et je me suis dit, pourquoi ne pas me l’acheter en anglais. Cette histoire m’intéressait énormément, je trouvai déjà le film captivant et très original. J’avais donc hâte de lire le livre et je n’ai absolument pas été déçue.

Je vais commencer par les personnages, comme à mon habitude. Après tout, c’est en très grande partie les protagonistes qui portent l’histoire. Comment aimer une histoire si on ne s’attache pas aux personnages. Dans cette histoire les personnages sont très intéressants. ‘R’ est absolument incroyable, comme Stephenie Meyer l’a elle-même dit, jamais j’aurais pensé pouvoir m’attacher à un zombie. Nous rencontrons un zombie qui a une conscience, une idéologie et une manière de voir le monde qui lui est propre. Pour lui, ce n’est pas un monde où vivent des humains et des non-humains, mais un monde où « cohabitent » les Morts et les Vivants. En ce qui concerne Julie, au départ je la trouvai quelconque. Elle n’avait rien de spécial selon moi, c’était une belle femme quelconque. Ses sentiments à l’égard de ‘R’ sont assez flous. On n’arrive pas à très bien comprendre ce qu’elle pense de lui, sauf aux alentours de la moitié du livre où elle dévoile ce qu’elle pense vraiment. ‘M’ qui est le meilleur ami de ‘R’, donc qui est un zombie, m’a fait mourir de rire. Un zombie qui a de l’humour c’est assez étonnant. Ou même un zombie qui a une libido, c’est du jamais vu. 

'What's ... feel like?'
'What?'
'Living ... sex.'
I give him a warning look.
'She's ... hot. I would--'
'Shut up.'

Warm Bodies, page 75

Pour la meilleure amie de Julie, Nora, c’est la meilleure amie qu’on souhaite tous avoir : protectrice, drôle et très ouverte d’esprit. J’ai bien aimé ce personnage. Par contre, le père de Julie est une tête à claque, si je me laissai être vulgaire, je dirais que c’est une enfl***. Il est autoritaire, il n’est absolument pas ouvert d’esprit, il est détestable. Quant à Perry, c’est un personnage que nous apprenons à connaître au fil des chapitres, j’ai appris à l’apprécier tout au long de ma lecture. Dans le film, je ne pouvais pas le voir en peinture alors que dans le livre, je l’aimais assez bien.

L’intrigue est un peu lente par moment, elle a mis du temps à se mettre en place. Mais cela ne m’a pas dérangé. J’ai adoré l’ambiance du livre. L’auteur, malgré le monde apocalyptique qu’il a créé, parvient à instaurer une ambiance assez sympa avec quelques touches d’humour. A certains passages, je ne pouvais pas m’empêcher de rire.

'Is that your wife?' Julie asks again, more forcefully. I nod. 'Who's that ... guy she's with?' I shrug. 'Is she cheating on you or something?' I shrug. 'This doesn't bother you?'
I shrug.
'Stop shrugging, you asshole! I know you can talk, say something."

Warm Bodies, page 50

J’aime l’originalité de ce livre, j’aime que ce soit le « monstre » qui nous raconte le déroulement de l’histoire, que ce soit lui le narrateur. Ce point de vue particulier est plus intéressant et il apporte quelque chose en plus. Pour une fois, à travers ce livre, nous essayons de comprendre ces « monstres », de savoir ce qu’ils ressentent, ce qu’ils pensent et nous n’essayons pas à tout prix de trouver un moyen de les tuer.

J’ai lu ce livre en VO, donc je vais vous dire quelques mots sur le niveau d’anglais de ce livre. L’anglais de ce livre est très accessible, je ne pense pas qu’il faille être parfaitement bilingue pour pouvoir le lire. Il n’y a pas de mots trop compliqués.

La couverture de ce livre est magnifique, même si je la trouve assez fragile, trop fine (je vais probablement recouvrir ce livre). Les illustrations en début de chapitre, remplaçant les numéros de chapitres, sont franchement une bonne idée et très bien dessinées. Nous voyons parfaitement chaque détail du dessin, c’est magnifique.

Pour résumer, j’ai adoré ce livre. Il a été mon premier livre de cette année 2016 et j’en suis très contente. En ce qui concerne la lecture, mon année a très bien commencé. Les personnages sont attachants et très intéressants. L’intrigue est originale et bien travaillé. 

Warm Bodies ~ Isaac Marion

Et vous, vous l'avez-lu ? Vous avez aimé?

Retour à l'accueil